Pour quelle raison n’ai-je toujours pas reçu mon numéro de SIRET ?

Au début de leurs activités, les auto-entrepreneurs ont l’habitude de recevoir un identifiant appelé numéro d'Identification du Répertoire des Établissements (SIRET). Généralement, c’est après quelques démarches administratives, qui prennent un court délai, que l’INSEE délivre ce numéro. Cependant, il peut arriver qu’à la fin du délai réglementaire, certains entrepreneurs ne se retrouvent pas en possession de leur numéro de SIRET. Différentes raisons peuvent expliquer cette situation, mais il existe des moyens d’y remédier.

Le délai réglementaire pour recevoir un numéro de SIRET 

Selon les normes en vigueur, il faut laisser écouler un délai de 2 semaines juste après avoir rempli le formulaire et effectuer les différentes démarches. Après cela, le numéro de SIRET sera envoyé par courrier postal après que vous vous êtes inscrit au régime auto-entrepreneur. Cette dernière se fait auprès du Répertoire National des Entreprises (RNE). 

A lire également : Comment les entreprises de prêt-à-porter peuvent-elles implémenter une mode circulaire pour réduire les déchets textile ?

Certaines fois, il peut arriver que le délai de réception du courrier aille jusqu’à un mois. Dans ce genre de circonstance, il est possible de démarrer une activité pendant la durée du traitement du dossier et de facturer sans ce numéro. Pour ce faire, il est nécessaire de mentionner sur les factures : numéro SIRET en cours d’attribution. 

Toutefois, qu’est-ce qui peut justifier un retard dans l’attribution du numéro de SIRET ?

En parallèle : Pourquoi faire appel à une société de marchandise internationale ?

Les raisons du retard d’attribution du numéro de SIRET 

Il est inutile de paniquer lorsque après l’écoulement du délai réglementaire d’un mois, vous n’aillez toujours pas reçu le numéro de SIRET. Généralement, il ne s’agit que de problèmes très faciles à résoudre. Trois cas de figures sont possibles. 

Premièrement, il est possible que le courrier de la poste ne soit pas encore envoyé. Deuxièmement, un certain nombre de justificatifs peut manquer parmi les documents fournis pour la demande. Troisièmement, l’adresse qui a été donné lors de votre enregistrement est incomplète. 

Alors, qu’est-il possible de faire quand on ne reçoit pas son numéro de SIRET ?

Les actes à poser quand on ne reçoit pas son numéro de SIRET 

Que l’entreprise soit libérale, commerciale ou artisanale, le numéro SIRET est un document officiel obligatoire. En effet, c’est ce numéro qui représente le numéro d’identification pour qu’une entreprise puisse exercer ses activités en toute légitimité. Alors, lorsqu’il arrive qu’au bout d’un temps, l’entreprise ne le reçoit pas, la première chose à faire est de se rapprocher de certains organismes spécifiques. 

Ces derniers sont l’Urssaf, la Chambre de Commerce et d’Industrie et la Chambre de Métiers et de l’Artisanat. Toutes ces institutions publiques sont respectivement compétentes pour les activités libérales, les activités commerciales ou les activités artisanales.

Par ailleurs, il est également possible d’obtenir son numéro SIRET avec le nom de votre entreprise, le nom du dirigeant ou le numéro SIREN. Pour ce faire, il est prépondérant de se rendre sur l'un des nombreux sites spécialisés comme societe.com pour faire une recherche.

Avec le numéro SIREN, il est aussi possible de directement demander un avis de situation. S’il arrive que jusque-là le numéro SIRET ne sort toujours pas, il faut alors s’adresser au Centre de Formalité des Entreprises (CFE) compétent. En procédant de cette manière, il est, à coup sûr, possible de découvrir l’origine du problème et de remplir les formalités nécessaires pour y remédier. 

Pour rappel, le numéro de SIRET est un code délivré par l’INSEE lors de la déclaration de début d’activité d’une entreprise. C’est un identifiant unique, composé en tout de 14 chiffres. Les 9 premiers chiffres représentent le numéro d’Identification du Répertoire des Entreprises (SIREN). D’un autre côté, les 5 derniers représentent le code du Numéro Interne de Classement (NIC).

C’est l’ensemble du NIC, du SIREN et du SIRET qui permet d’identifier les entreprises et les établissements. Toutefois, une fois que la micro-entreprise  est créée, à quel logiciel peut-on recourir pour la gérer ?

« Microdesk », le logiciel pour gérer une micro-entreprise 

Une fois que vous avez obtenu le numéro de SIRET, il est nécessaire de trouver le logiciel idéal pour gérer votre micro-entreprise. D’après les différentes expériences, il existe un logiciel pour micro entreprise simple d'utilisation et très efficace. Cet outil est dénommé « Microdesk ». Il sait répondre à tous les besoins et attentes.

Créé en 2018, « Microdesk » permet d'aider les micro-entreprises qui viennent d'être créées. D’origine française, elle sait être proche de ses clients afin de répondre au mieux à leurs attentes.